L’innovation alimentaire avec Nestlé Professional

L’année 2016 a vu une collaboration naître entre la d.school Paris et Nestlé Professional : depuis octobre 2015, une équipe d’étudiants du programme à plein temps ME310 Design Innovation travaillent sur le brief donné par l’entreprise, à savoir « Réinventer la pause café conviviale au travail ».

C’est à la suite du projet de collaboration fructueux entre la d.school et Lapeyre sur le meuble de salle de bain qu’Isabelle Garric, Beverage Manager chez Nestlé Professional, a souhaité qu’une petite équipe multidisciplinaire d’étudiants se penche sur la machine à café au travail, que sa branche commercialise. C’est une première pour la d.school dans le cadre de ce programme : l’innovation dans le secteur agro-alimentaire. L’équipe d’étudiants est suivie tout au long de l’année par l’entreprise suisse, dont le siège français se situe à Noisiel, à quelques kilomètres de la d.school. D’ailleurs, l’année a commencé par une visite du site et une rencontre avec l’équipe de Nescafé ainsi que la découverte de la showroom des machines à café vendues par Nestlé.

Depuis, les recherches ethnographiques ont mis en exergue plusieurs insights. Suite à des conversations dynamiques avec des utilisateurs, il a été noté que la convivialité du lieu primait souvent sur la qualité de la boisson consommée. Cette convivialité doit pouvoir notamment se refléter dans le design des machines à café, qui jusqu’à présent, reste essentiellement le même : une interface individuelle où chacun se sert l’un après l’autre.

Suite à cette première phase d’inspiration et de rencontres utilisateurs, Alice, une londonienne chef pâtissière, Mathilde, ingénieur industriel de l’École des Ponts et Hélène, designer diplômée de Penninghen, se sont attaquées à la phase suivante, à savoir l’idéation. Plusieurs prototypes ont été construits et présentés au mois de mars à plusieurs reprises à différents acteurs du groupe : les directeurs marketing Europe, directeurs monde et innovation Nestlé Professional, Comité de direction de Nestlé France, etc…. Ces séances de brainstorming et d’échanges autour des différents concepts ont permis de sélectionner un prototype qui mobilisera les trois étudiantes pour la dernière phase de l’année : l’implémentation et la pré-industrialisation.

Le rêve des trois étudiantes ? Pouvoir concevoir et présenter en très proche collaboration avec Nestlé un prototype final industrialisable à la présentation finale de Juin à la d.school de Stanford University. En attendant, la prochaine étape sera la visite à Orbe en Suisse au mois d’avril, où se trouve le centre Recherche & Développement de Nestlé.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *