Voyage d’exploration au pays de l’innovation

En collaboration avec le Club de Paris des Directeurs de l’innovation, Véronique Hillen, doyenne de la d.school Paris, a accompagné cette semaine (16- 20 mai 2016) une douzaine de directeurs d’innovation de grands groupes français (Sodexo, SNCF, Air France KLM, Vinci, Thales, Airbus, Dentons, GRDF, Valeo) pour une learning expedition dans la Silicon Valley. En voici les insights…

Le voyage d’exploration a commencé par la découverte de l’écosystème mis en place par la mairie de San Francisco pour innover dans les services publics : conscients d’être au cœur dans une des régions les plus innovantes du monde, la mairie s’est interrogée comment transférer cette incroyable dynamique du privé au secteur public. La cellule inclue 4 personnes et fut créée en 2012 avec la nomination d’un Chief Innovation Officer et d’un Chief Data Officer pour mener la création de projets dans la politique d’open data (voir le site opendatasf.com). Elle s’est ensuite développée sous un modèle d’open innovation, avec la création de partenariats public privé, avec l’idée d’être plus efficace grâce à l’approche du design thinking appliqué à l’innovation sociale (human centered design).

Un peu plus loin dans les terres californiennes, le voyage s’est poursuivit jusqu’au centre d’innovation de CISCO à San José. Un programme spécifique a été mis en place depuis un an pour donner les moyens aux intrapreneurs de bénéficier des mêmes conditions que les entrepreneurs de start ups : un séjour de 3 mois dans un centre d’innovation avec le salaire maintenu, 25000$ de budget, accès à des outils et méthodes, et une possibilité de travailler avec leurs clients. Cette initiative a été soutenue par le CEO de CISCO.

Le voyage a été aussi l’occasion de visiter la Autodesk Gallery, et le Pier 9 (atelier de prototypage de l’entreprise de logiciels) suivie d’une rencontre avec son PDG Carl Bass. Plus que personne, Carl est l’icône des empathic makers : un inventeur – innovateur des plus empathiques. Il a lancé une dizaine de techshops, à San Francisco puis aux Etats Unis puis maitenant en Europe (en coopération avec Leroy Merlin dont le premier a ouvert en octobre dernier à Ivry sur Seine). Il possède son propre techshop à Berkeley et fabrique toutes sortes d’objets dont les deux les plus symboliques sont le cheek-to- cheek bench exposé à l’autodeskgallery et une voiture électrique qu’il espère ne pas s’écraser sur le mur comme aux premiers essais lors du prochain rassemblement de véhicules autonomes…

L’aventure ne pouvait se prolonger sans une visite à Stanford University, son campus, son centre d’innovation automobile, et évidemment, sa d.school. Egalement, l’agence d’innovation IDEO où Youenn Collin, directeur design s’est chargé de l’accueil. Avec simplicité et générosité, Youenn les a plongé dans la culture de cette mecque de l’innovation où le défi le plus attendu est de générer l’innovation disruptive qui créera de la valeur et un impact sur le monde de demain. Palo Alto est le siège historique où le design de produits reste culte, même si la création de services et de systèmes est désormais une activité importante de cette entreprise de plus 700 personnes dans le monde.

Le tour s’est achevé au centre d’innovation de VISA à San Francisco et à Jump Associates à San Matteo. Situé dans des locaux surplombant la baie, où la vue donne envie d’y travailler « le reste de sa vie », VISA a installé son centre d’innovation pour mailler avec les acteurs de la dynamique de la Silicon Valley, dont principalement les start up et les grandes entreprises. L’initiative fut lancée en 2014 par le Pdg sur le constat que VISA n’était pas assez en interaction avec son écosystème. Cette année plus que toutes les autres, l’équipe a particulièrement ressenti l’importance de créer une culture au sein de l’entreprise comme avantage stratégique sur le long terme avec le constat suivant : une culture ne se décrète pas, elle se construit au fil du temps avec un ensemble d’actions et de symboles forts. Nous vous donnons rendez vous le 23 juin pour notre conférence internationale où ce thème sera au coeur des interventions et de nos échanges.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *