Une agriculture innovante avec le projet Bosch !

En collaboration avec l’Université de Modène et de Reggio Emilia (Italie), les étudiants ME310 du projet Bosch de la d.school Paris travaillent sur un projet IoT (Internet of Things) pour l’agriculture. L’innovation dans ce domaine représente un enjeu majeur pour ces deux pays puisqu’ils sont des producteurs agricoles de premier rang.

L’objectif du projet est d’améliorer l’expérience de visualisation des données chez les agriculteurs dits connectés. Pour cela, le groupe d’étudiants a développé un prototype avec une partie électronique qui est composée d’un ensemble de capteurs permettant de relever un certain nombre de mesures et d’une partie logiciel où apparaissent ces données de manière accessible et conviviale avec un ensemble de fonctions.

Cette solution permet d’aider les agriculteurs à prendre la meilleure décision afin d’augmenter le rendement et les revenus, mais aussi de pouvoir mieux s’organiser par un gain de temps considérable.

L’excursion en Italie a débuté avec une réunion en compagnie de salariés de Barilla, l’entreprise agro-industrielle. Le but de cette rencontre fut de développer les enjeux du projet et de susciter l’intérêt de cette entreprise afin qu’ils puissent vendre le système à l’ensemble des agriculteurs travaillant pour eux et qui les approvisionnent en blé. Les étudiants ont également visité le complexe industriel de Barilla, qui est une institution dans le pays. D’ailleurs, le site, construit à la fin du XIXe siècle, est le plus important au monde en terme de production de pâtes. Il reçoit chaque jour plusieurs tonnes de blé, avant de le transformer et de le conditionner pour l’envoyer partout à travers le monde. Cette visite a permis aux étudiants de comprendre les valeurs de la marque mais aussi le processus de fabrication.

Le voyage s’est poursuivi par la visite de viticulteurs afin de recueillir leurs avis et retours sur les prototypes d’interfaces. Ayant obtenu des résultats positifs sur le test des prototypes, les deux équipes ont pu travailler sur la finalisation de la conception du matériel connecté ainsi que sa facilité d’installation pour l’utilisateur. Le prototype final est maintenant prêt à être testé sur le terrain !

Les deux équipes italiennes et françaises se retrouveront à Stanford début juin pour la présentation finale du projet devant l’ensemble du réseau international SUGAR.

 

Partager

Les commentaires sont fermés.