Mission

Quelle est la mission de la d.school ?

 

Dans le cadre d’IDEFI (Initiatives d’Excellence à la Formation Innovante), appel à projet du Ministère de l’Enseignement et de la Recherche, l’École des Ponts ParisTech, l’EnsaVT, l’UPEM, l’ESIEE Paris et l’EIVP se sont associés pour créer la d.school française, à la hauteur des standards internationaux et dans l’état d’esprit des Living Labs européens. Elle vise à être un démonstrateur des pédagogies du futur avec l’ambition d’inspirer une nouvelle génération de formations en innovation de rupture par de nouvelles méthodes issues du design thinking comme celles formalisées à l’Université de Stanford (USA).

Notre impact

  • 965
    élèves formés
  • 231
    enseignants formés
  • 36
    partenaires industriels impliqués
  • 11
    universités collaboratrices

L’innovation

La d.school Paris développe un ensemble de ressources et de méthodologies d’innovation de rupture articulées autour de valeurs humanistes et dédiées au contexte économique et industriel contemporain. Une façon de penser et concevoir différemment, un état d’esprit propice à inventer le monde de demain, qui concerne aussi bien les acteurs sociaux que les acteurs économiques, les startups que les grands groupes industriels, l’entreprenariat que l’intraprenariat.

L’innovation de rupture telle que nous l’entendons se base sur l’interdisciplinarité, de l’ingénierie au design, des sciences humaines au commerce. Par essence, elle propose de rompre avec la tradition d’une démarche de conception linéaire en favorisant l’inspiration, l’idéation et l’implémentation comme fondements du projet.

La discipline du design thinking nous permet de structurer cet état d’esprit de par les gens, le lieu et les process qui le rendent possible. Ainsi, la philosophie pédagogique de la d.school Paris est basée sur une épistémologie pragmatique et constructiviste qui favorise l’acquisition de savoir-être et de savoir-faire au travers de cours basés sur la réalisation de projets en équipe multidisciplinaires, en regard d’un contexte réel. Ces projets, développés en ateliers au sein d’espaces vivants, font plus de place à la pratique, à l’image d’une discipline sportive où les principes théoriques s’incarnent et se vérifient dans la maîtrise de l’action et la synergie collective.

 

MireilleBrangeMireille Brangé, Responsable de programmes à l’ANR (Agence Nationale de la Recherche)

« J’ai perçu un mouvement, une dynamique très forte dans ces projets d’étudiants. C’est passionnant de voir ces étudiants qui concrétisent de tels projets. La d.school, dans l’écosystème de la recherche et de la formation, est en rupture avec les formations en innovation existantes particulièrement avec des collaborations à l’international très fortes. Il est certain que la méthode du Design Thinking doit se diffuser, s’accroître, capitaliser avec d’autres initiatives. »

 

En savoir plus l'ANR et les IDEFI

L'appel à projet