Le succès grandissant du d.event

Pour cette quatrième édition de la conférence internationale sur le design thinking, le format a été réinventé pour répondre au mieux aux attentes d’un public fidèle : en plus des keynotes traditionnels, le public a pu se joindre à des tables rondes sur des thématiques prisées telles que Food Innovation, Transformation Digitale, ou encore participer à des ateliers pour pratiquer le design thinking. Le tout dans une atmosphère conviviale et presque familiale !

Véronique Hillen a introduit la conférence avec Marc Giget, président du Club de Paris des Directeurs de l’Innovation, et en a profité pour célébrer les 10 ans de collaboration avec Stanford University. Le thème de la conférence étant Just Make It, c’est le passage à l’action qui a été mis en avant dans les discours d’ouverture. Bernard Roth, co-fondateur de la d.school de Stanford, a été cité à plusieurs reprises, notamment avec ses phrases-choc : « Fail early and often to succeed sooner » ou « this is bullshit excuse » !

Plusieurs interventions ont été proposées sur les deux matinées par des orateurs de renom : de Bernard Bourigeaud, fondateur d’Atos, à Jon Pittman, VP d’Autodesk à San Francisco, en passant par le gouverneur colombien Camilo Romero, chaque speaker a partagé sa vision de l’innovation et conseillé le public avec des méthodes pour passer à la réalisation ! C’est sans aucun doute Rod Taylor, de Nashville, qui a ré-inventé le mieux le format keynote : le temps d’une demi-heure, grâce à la musique, il a démontré le rôle essentiel de la créativité et de l’improvisation dans le processus d’innovation.

Le d.event était aussi l’occasion pour nos deux équipes d’étudiants du programme ME310 de partager le projet sur lequel ils ont travaillé pendant 9 mois complets avec Spie Batignolles et la Fondation Safran : ils ont eux aussi apporté beaucoup de concret à ces deux jours ! Les étudiants étaient aussi mis à l’honneur lors du concours de pitchs organisé le jeudi 17 au midi, sur les thèmes « Campus du futur » et « Ville durable ».

Les tables rondes de l’après-midi ont accueilli de nombreuses entreprises : SEB, Valeo, Nestlé Suisse, Vinci Energies, Spie Batignolles, Lydia, Netatmo, Cheerz, Wingly… Venus témoigner de leurs expériences, chaque intervenant a démontré l’importance du design thinking dans la conception de produits innovants et la transformation de la culture d’entreprise.

Enfin, pour répondre aux attentes du public, l’équipe de la d.school a proposé plusieurs ateliers autour de thématiques telles que le visual thinking ou la vidéo participative : de la sensibilisation à la méthodologie au prototypage rapide avec Okoni, il y avait de quoi pratiquer et approfondir ses connaissances.

La d.school Paris remercie ses sponsors (EDF et Steelcase) et ses partenaires dans l’organisation de cet événement.

Partager

Les commentaires sont fermés.