Le groupe Michelin réinvente son site industriel à Ladoux

Ce site avec ses anciennes, gigantesques et atypiques pistes d’essais des pneus est un symbole pour l’entreprise Michelin et un site historique pour la ville de Clermont-Ferrand. Michelin a en effet imaginé ce lieu hors norme comme appartenant à tous. Toute personne apportant sa pierre à l’édifice se verrait attribuer une place privilégiée dans ce cœur, au centre d’un futur réseau des mobilités innovantes.

Benoit Christophe, architecte et praticien du design thinking a représenté la d.school Paris lors de cet événement qui réunissait de grands industriels de la mobilité comme Alstom, des professeurs en architecture et urbanisme, l’agence de design IDEO et bien d’autres.

L’objet de cette journée : comment réinvestir ce lieu mythique pour créer un « cœur », un centre névralgique pour un réseau de partenaires intéressés par les questions de la mobilité ? Ou comment faire de Michelin et ses partenaires français un acteur majeur des mobilités innovantes sur une scène internationale ?

Plusieurs idées ont émergé tout au long de la journée, mais au fil des discussions, c’est la problématique des étudiants de l’école de design durable qui a été retenue :

Comment pouvons-nous réinterroger la mobilité dans les villes moyennes du monde, à l’image de Clermont-Ferrand ?

Cette journée a permis de définir un premier plan d’action, où la méthodologie du design thinking aura une place d’honneur, pour réinventer le concept d’incubateur et de living’lab.

Partager

Les commentaires sont fermés.