La renaissance des bureaux de la d.school

Si la d.school représente une culture et un état d’esprit, ses espaces se doivent de contribuer à véhiculer ses valeurs. Installés dans le bâtiment Coriolis de l’Ecole des Ponts depuis fin 2013, les espaces de la d.school ont été structurés dès sa création autour de neuf points de repère bien identifiés, tels que l’espace fun, la salle de brainstorming ou encore l’atelier de prototypage.

Quand la d.school a décidé de repenser ses espaces en 2015, elle souhaitait que ces derniers soient porteurs d’une dimension symbolique et poétique. L’innovation comme voyage d’exploration en contrée inconnue, décrite dans le livre « 101 repères pour innover » de Véronique Hillen, a été naturellement choisie. La question pour nous était de savoir comment concevoir l’espace de notre studio pour encourager l’ouverture, la créativité et l’engagement de nos étudiants. Ou de réfléchir à la possibilité, dans le bureau, de quitter les yeux de son écran et de se laisser transporter par la poésie du lieu. Tous les choix en matière d’aménagement ont été présidés par cette question avec pour objectif de favoriser le bien-être et l’engagement pour le projet d.school.

Le réaménagement des espaces rentre dans une logique de renaissance du bureau, que connaissent beaucoup d’entreprises ces dernières années. Les membres de la d.school ont eu la chance de visiter des dizaines de lieux de travail dans le monde entier pour s’inspirer et explorer les opportunités : que ce soit la Design Factory d’Aalto University en Finlande, les bureaux de Google dans la Silicon Valley ou le EDF Lab-Saclay dans le sud de Paris, plusieurs constats sont revenus à chaque découverte. Que ce soient les étudiants ou les salariés, pour favoriser l’épanouissement personnel et la créativité, l’espace doit s’adapter à l’humain et non l’inverse.

Cela part de constats simples tels que « j’aimerai pouvoir faire une sieste tous les jours au travail ! » mais aussi d’analyses plus poussées issues de 10 années d’itération : pour un travail en équipe plus performant, une salle-projet se doit d’optimiser la surface d’affichage, avec une grande flexibilité dans le temps afin de faire évoluer la présentation des chemins de pensées.

Dès 2014, nous avons identifié chez Steelcase Solutions cette même sensibilité pour la prise en considération de l’humain et de ses besoins dans les environnements de travail et éducation. C’est pourquoi leur mobilier équipent nos espaces et permet de vivre une session de cours magistral de façon décontractée ou de booster sa créativité lors d’une session de brainstorming. Cet équipement a constitué une base solide pour envisager le futur de nos bureaux.

Aujourd’hui, nos bureaux n’ont pas disparu, mais ils ont évolué afin de faciliter l’accès à la créativité et à la technologie, tout en stimulant la motivation et l’engagement. Ainsi, nos étudiants bénéficient d’une cuisine, où ils peuvent déjeuner et inviter leurs partenaires industriels, ainsi que d’un espace zen et fun où ils peuvent se reposer et se détendre.

La place à l’appropriation des lieux est primordiale. De la même manière que repeindre son appartement ou de faire des travaux dans sa cuisine permet de se sentir chez soi, nous avons conçu et construit la majeure partie du mobilier (bibliothèque, cuisine, paravant, lampes …). De plus, chacun est invité à amener un objet qui lui est cher et qui encourage la personnalisation de son espace de travail : une guitare pour l’un, une lampe pour l’autre, la forme peut être variée.

Désormais, les 400 m2 réaménagés offrent un confort esthétique, acoustique, visuel où la forme de chaque espace répond avec poésie à sa fonction. Les espaces de la d.school sont ainsi à l’image de la méthodologie du design thinking : centrés sur l’humain.

Partager

Les commentaires sont fermés.