Entrepreneuriat et design thinking

Réduire les ruptures de stocks : c’est la problématique à laquelle s’attaque la startup Stockly, fondée par Eliott Jabes, ancien étudiant de la d.school et diplômé de l’École des Ponts, et Oscar Walter, ancien de l’ENS Ulm.

Aujourd’hui les ruptures de stocks font perdre des sommes considérables aux e-commerçants: ils investissent quotidiennement dans l’acquisition de nouveaux visiteurs, mais jusqu’à 30% d’entre eux s’en vont parce qu’ils ne trouvent pas ce qu’ils veulent. Ce manque à gagner est problématique car il affecte la rentabilité du site marchand. Ce phénomène est particulièrement accentué sur le marché de la chaussure, car chaque produit mis en vente possède un très grand nombre de déclinaisons: par exemple, une paire unisexe de baskets comporte typiquement une quinzaine de tailles, soit trois fois plus qu’un produit classique dans le prêt-à-porter.

Stockly tente de résoudre ce problème de manière innovante, en permettant à n’importe quelle boutique en ligne de se réassortir en temps réel. Une fois installé sur un site e-commerce, le module Stockly analyse en continu les trous de catalogue et fait basculer enréassort automatique (« mode marketplace ») les tailles / produits en rupture de stock. Le e-commerçant peut alors faire la vente sans porter de stock, le produit étant directement expédié par un magasin fournisseur du réseau Stockly, vers le client final: « La mutualisation des ressources des e-retailers est une arme considérable pour faire face à Amazon qui effraye certains de nos clients. Accroître leurs disponibilités les rend plus compétitifs, et augmente les ventes et la fidélité client», explique Eliott Jabes.

Lauréat du concours D.Pitch en novembre 2017, concours de jeunes talents porté par la d.school Paris, cette startup prometteuse compte vite s’étendre à d’autres marchés. 

Contact — eliott@stockly.ai

Partager

Les commentaires sont fermés.