Design Thinking

Design Thinking

« Le design thinking est une discipline qui utilise la sensibilité, les outils et méthodes des designers pour permettre à des équipes multidisciplinaires d’innover en mettant en correspondance attentes des utilisateurs, faisabilité et viabilité économique. »

Traduction libre adaptée de Tim Brown, directeur général d’IDEO, HBR, 2009.


Notre processus

À Paris d.school, nous utilisons principalement deux processus de référence : celui de la d.school de Stanford pour nos cours-projets initiatiques, et la troisième génération du processus IDEO (popularisé par Tim Brown) pour nos projets de niveau expert. Nous insistons sur le caractère cyclique et itératif. Pour que les élèves voient la correspondance entre les deux processus, nous avons adopté et enrichi le processus de la d.school de Stanford en ajoutant les activités suivantes qu’ils réaliseront :


Un cycle itératif en trois étapes

L’inspiration 

Notre première et principale source d’inspiration s’appuie sur des recherches ethnographiques dont l’objectif est de comprendre les contraintes, les problèmes, les attentes et les rêves de ceux pour quoi on veut innover. Conversations dynamiques et observations en contexte réel sont deux outils majeurs parmi une cinquantaine. En fonction des projets, ces outils de recherches ethnographiques sont adaptés et nos sources d’inspiration élargies (science fiction, biomimétisme, benchmarks culturels et historiques…).

L’idéation 

C’est une étape en trois phases : créativité / prototypage rapide / test avec utilisateurs en contexte réel. L’objectif est de donner rapidement forme aux idées pour les partager et en comprendre les conséquences en terme d’expérience vécue par les utilisateurs et de faisabilité technique. Nous cherchons à imaginer l’expérience idéale pour l’utilisateur par itération successive.

L’implémentation 

L’objectif est d’introduire la solution imaginée et souhaitée dans la réalité. L’utilisation du storytelling pour créer un momentum collectif, la réalisation d’un pilote (sous forme d’une prototype final par exemple pour démontrer la faisabilité technique) et une réflexion visuelle sur le modèle économique et une simulation des opérations si lancement sont parmi les outils clefs du design thinking.

L’art de penser par le dessin (visual thinking), les techniques de créativité, l’art de raconter une histoire (storytelling), la réflexivité sur ses découvertes et sa pratique, sont parmi les techniques transverses à l’ensemble des différentes étapes.

Il est fondamental pour toute école ou entreprise d’adapter la phase d’implémentation en fonction du degré final de réalisation possible et du processus interne de l’organisation qui lancera et mettra en oeuvre le projet. La capacité de mobiliser les acteurs clefs doit être enclenchée dès le début par des actions de communication, dites dissémination.

 

101reperes_mini

Le livre de Véronique Hillen, « 101 repères pour innover grâce au Design Thinking » est disponible gratuitement en téléchargement sur son site : www.veroniquehillen.com

Une version anglaise et espagnole sont également disponibles sur le site. Une version allemande et italienne sont en cours de relecture.


Découvrez les conférences de Véronique Hillen sur le Design Thinking…